6H de Colmar

6H de Colmar, vu de l’intérieur par moi même pour les Gentlemenz ! by Greg

colmar

Après une belle nuit passée -presque – à la belle étoile (merci les Mactor pour votre accueil et aussi pour la tente 2 secondes qui m’a permis de ronfler comme une forge sur la terrasse) nous voilà arrivés à Colmar, pour les préparatifs de ces 6H qui promettent d’être humides… ou pas ! Fébriles on garde un œil quand même sur les roues pluie en priant de toutes nos forces pour que DoubleVédéQuarante, divinité du roller et des courses arrosées (hips), nous épargne le plaisir d’une douche précoce Retrouvailles avec notre solo Camilla et son staff chéri (ou l’inverse), nos Gossipskateuses à trois (Framboise, Toky & Christine) et nos staffeuses de choc (Sabine, Lérie)… Les Crazy Ladies montent en pression ! Arrivent notre autre staffeuse magique Odile et Yann (avec un casque tout neuf !) qui, visiblement, savent profiter du week-end en terre gastronomique. Bienvenu à Long, notre régional de l’étape, qui nous rejoint également. Petite pensée pour Frank notre « Disco Rider » au style souvent envié mais jamais égalé qui restera au chaud car blessé. Johan en quadeur supersonique et Yvan tout en décontraction… bref on est complets et je me vois déjà prendre le départ. Petit tour de chauffe pour mettre les choses au clair : au départ tout va bien j’ai l’impression d’être en apesanteur car ce vent de dingue c’est une aubaine pour les grands steaks comme moi… patience car après la série de virages sur le retour c’est plutôt l’inverse. Pas de jambes, beaucoup de poids à traîner (sportif de canapé va !!) et surtout un mur de vent qui nous cueille dans le faux plat montant. Un peu de gratton, les rails qui barrent LE point bas du circuit avec du goudron à froid sur 30 malheureux centimètres, quelques virages, le ciel qui menace un peu… la routine on se croirait presque à Salbris, les montées et quelques gags en plus (j’ai même aperçu Maryse Bence, pas vous ??) ! On se rassure : c’est pareil pour les autres, non ?!? Ne pas oublier la puce les gars, y en a une par coureur… Celui qui se vautre aura droit d’aller faire le ménage (post Gossip of course) et terminer les travaux chez les Mactor 😉 Le départ est donné, ça part très vite en profitant du vent de dos. Un peloton de fusées est déjà à 10 mètres devant et rien à faire pour les reprendre. On lutte pour se regrouper et former un second paquet à la sortie des virages, attention au petit bout de trottoir et on repart en ligne droite. On descend plein taquet et les choses se décantent un peu après les rails : vent de face pour tout le monde ça calme ! On termine le tour avec un beau peloton de huit roulants bien synchrones, comme quoi on sait se montrer raisonnables 😉 Dernier virage attaqué pleine balle extérieur, pas très malin si d’autres essaient de manger avec une trajectoire plus courte mais tant pis… ça passe ! Long est au relais, démarre pile à l’heure, le témoin passe de main en main. Bref fin de tour pour moi, en faire plus constituerait un pêché de gourmandise !! Puis c’est Yann, Yvan, Johan et… deuxième tour déjà ??? Je me rassure car au retour on a tous l’air aussi cuits les uns que les autres. Notre staff se moque même de nos têtes au bout d’une heure de course : tous zen et silencieux. Heureusement qu’on se ressaisira ensuite ! On enchaine les tours avec parfois quelques surprises : un roulant d’Asphalte part pleine balle juste devant moi, ça serait dommage de ne pas le suivre… Il se calme au bout de 500 mètres et coupe son effort sur les rails, relance difficilement. Je crois que je viens de trouver mon lièvre déjà tout rôti : on est rejoints par un vétéran alsacien qui pour sa part envoie du bois. Et une petite chenille à trois pour la zone ventée ce n’est pas de refus même si j’en connais un (ou deux) qui sont au bord de l’asphyxie ! Entre Gossip aussi on sait parfois faire preuve de civisme, ce n’est pas la Marie qui me contredira : ça va plus vite quand on bouffe du Greg ;-)) L’occasion est aussi trop belle de prendre ma petite (et vile cela s’entend) revanche sur un Nancé®ien au prénom d’elfe (cherchez un peu) qui me déposa littéralement aux 6H de Troyes… Il se reconnaîtra sans doute et ne manquera pas de maudire ce presque vétéran qui lui fit payer par deux fois la note, pourboire compris. A charge de revanche mon pote ! Sur la fin notre Long a même dégainé la Go Pro pour un tour sous les applaudissements d’un public en folie, et au final notre Camilla toute seule a bouclé (bien cassée), nos Gossipskateuses en trio aussi, chapeau les filles, et les Crazy Ladies n’ont pas manqué de nous éblouir par une première place en catégorie féminine. Quant à nous les mecs on a encore du chemin à faire pour l’enduro du Mans 2013 mais je trouve qu’on a plutôt bien géré ! A bientôt les amis pour de nouvelles aventures, à roulettes bien sûr ! Greg – Gentlemenz Cap’tain (au moins au cube)